Newsletter Outils du soin-Covid au 17 Avril 2020

vendredi 17 avril 2020
par  Outils du soin
popularité : 7%

le Collectif Outils du soin partage des liens et infos pour le soin au 17 Avril 2020 pour vous et autour de vous…

Comment gagner contre la pandémie sans pilote dans l’avion ?

William Dab, épidémiologiste, ancien Directeur général de la santé insiste sur la nécessité d’une nouvelle stratégie :

Puisque l’essentiel de la stratégie est basée sur le confinement, le virus risque de gagner, « parce que les inconvénients du confinement vont devenir supérieurs aux bénéfices qu’on en attend. Il y aura tellement de dégâts économiques, familiaux, psychologiques, sociaux que le virus aura gagné. Nous pouvons l’éradiquer. Mais la condition numéro un est d’avoir un commandement unifié … »
Cette organisation centralisée permettrait la mise en œuvre de plusieurs mesures urgentes :
- il faut prendre en charge les personnes malades hors des appartements familiaux, par exemple dans des hôtels pour éviter qu’ils contaminent leurs proches
- il faut fixer la date du déconfinement en fonction de la disponibilité des moyens de protection (masques, tests de dépistage et tests sanguins…)
- il faut donner aux maires et aux collectivités territoriales des consignes claires pour la gestion de la pandémie au quotidien (approvisionnement par les maraichers, réouverture des commerces, désinfection des lieux …)
- et au niveau des traitements, il faut mener en urgence une étude sur les 50.000 patients qui prennent de l’hydroxychloroquine au long cours pour des maladies rhumatismales pour savoir s’ils sont moins contaminés que la population générale ou s’ils font des formes moins graves quand ils sont touchés par le virus.

Par contre, l’idée de confier cette coordination centrale forte à un militaire nous parait contestable. Pour le Collectif des Outils du soin, le gouvernement doit se tourner vers des personnes de terrain qui ont l’habitude de la lutte contre les épidémies et de la logistique à mettre en œuvre.
https://www.lci.fr/sante/video-coronavirus-ou-est-le-marechal-foch-de-l-epidemie-le-coup-de-gueule-de-l-ex-directeur-general-de-la-sante-william-dab-2150739.html

« Fabriquer » et/ou coudre des masques, sans attendre la sortie du confinement, puisqu’on est encore en pénurie :

d’autant plus qu’aujourd’hui, l’hypothèse d’accueillir les personnes malades dans des hôtels réquisitionnés n’est pas encore décidée, ni appliquée.

Ceux qui travaillent sont trop souvent encore sans protection, avec le risque d’être contaminés d’abord dans les transports, puis derrière leurs caisses, dans les livraisons, dans les services publics, dans les métiers de la sécurité …
ou tout simplement quand chacun fait ses courses
Mesure fondamentale pour limiter la propagation, et donc éviter des hospitalisations en réanimation.
Des sites proposent
*des masques à fabriquer sans couture, avec juste des serviettes en papier ou des foulards :
https://www.youtube.com/watch?v=ElOt3Tmgd9k&feature=youtu.be
*Ou en tissu  : rejoignez cet élan de solidarité et d’inventivité qui rassemblent couturier.es professionnel.les ou amateur.res . Que ceux et celles qui ont des machines à coudre et du tissu se fassent connaitre.
Des sites proposent divers tutoriels. Il existe de nouveaux modèles encore plus faciles à faire, homologués par l’Afnor.
Par exemple :
https://www.youtube.com/watch?v=JyfzEohObl0
Variante avec une ouverture pour mettre un filtre amovible et avec un fil électrique pour bien ajuster le nez :
https://www.youtube.com/watch?v=LZFg24lJK6c
www.stop-postillons.fr

Un atelier de fabrication de masques à l’initiative de Jonson, migrant ivoirien, a été créé dans un centre d’hébergement d’urgence de l’Armée du Salut.
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-notre-pierre-l-edifice-des-sans-papiers-confectionnent-des-centaines-de-masques-6801368 ?

Rappel : un masque est désinfecté après 30 minutes dans un four à 70°. On peut aussi le laisser tremper pendant 10 minutes dans une casserole pleine d’eau venant de bouillir.

Erratum sur les mesures barrières dans notre dernière newsletter du 11 avril

Précisions sur la durée de présence du virus :

Selon les températures : le virus est stable à 4°C, mais il est sensible à la chaleur et à 70°C, il est inactivé en 5 minutes.
Selon les surfaces :
- sur le papier et mouchoir en papier : virus non détectable après 3 heures
- sur les vêtements et bois traité : virus non détectable au "deuxième jour"
Le virus est stable plus longtemps sur les surfaces lisses :
-  sur le verre et billets de banque : 4ème jour
-  sur le plastique et l’acier inoxydable : 7ème jour
Etrangement, un niveau de virus actif serait détectable sur la face extérieure du masque à J7 (env. 0,1% de l’inoculum initial).
Voici l’article entier de la newsletter du 11avril corrigé :
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article682

Cf l’étude qui teste la stabilité du virus dans différentes conditions environnementales :
https://www.thelancet.com/journals/lanmic/article/PIIS2666-5247(20)30003-3/fulltext

Santé au travail et coronavirus : comment les syndicats portent-ils les questions de la protection face au virus ?

Voici le « Kit Santé Travail Covid 19 » élaboré par la CGT 76, mis à jour au 10/04/2020
1 – Quelles mesures de protection pour les travailleurs et travailleuses ?
3 – Le droit de retrait et des exemples concrets lié au CORONAVIRUS
2 – Le droit d’alerte du CSE et des CHSCT de la fonction publique
4 – L’action judiciaire en référé du CSE / CHSCT pour imposer des mesures de prévention
Par ailleurs, nombreux sont les soignants qui pensent nécessaire l’inscription de la contamination au coronavirus sur les lieux de travail comme maladie professionnelle.
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article685

La révolte dans les Centres de rétention administrative (CRA),

Les migrants sans papiers enfermés dans les centres de rétention subissent des conditions de confinement dramatiques et sont laissés sans soin. Plusieurs révoltes ont été réprimées très brutalement.
La Ligue des Droits de l’Homme a écrit au Ministère de l’Intérieur pour demander des mesures nécessaires visant à arrêter toute nouvelle mise en rétention et à mettre fin à toutes celles en cours. https://www.ldh-france.org/violents-incidents-au-cra-du-mesnil-amelot/
Plusieurs associations réclament la fermeture de ces centres de rétention. Au Portugal, les sans-papiers ont été régularisés. La France peut le faire.
Une pétition est à signer, avec des liens vers les autres infos :
https://leparia.fr/nouveaux-temoignages-des-cra-la-lutte-avance-petition-fermez-les-centres-de-retention/
- > à diffuser sans aucun confinement !

La Lettre d’avril 2020 du collectif national de « l’Appel des appels »* :

* « L’Appel des appels » réunit les professionnels du soin, du travail social, de la justice, de l’éducation, de la recherche, de la formation, de la culture et tous les secteurs dédies au bien public, réunis en collectif national pour résister à la destruction volontaire et systématique du lien social.
Au nom du Collectif, Roland Gori, psychiatre, psychanalyste, crie sa colère :
« Je suis en colère car depuis 2009, l’Appel des appels lance des mises en garde auprès des responsables politiques et de l’opinion publique. A quelques rares exceptions, près nous n’avons jamais été entendus, et lorsque nous étions écoutés c’était bien souvent à la veille d’une échéance électorale. Aujourd’hui la catastrophe sanitaire, sociale et économique que nous traversons exige que nous puissions être écoutés et entendus, exige que l’on reconsidère l’utilité sociale des métiers et la valeur de tous ceux qui les exercent. »
http://www.appeldesappels.org/tam-tam/lettre-d-information-de-l-appel-des-appels-avril-2020-2018.htm

Un poème pour sauvegarder notre courage et notre inventivité :

" La Peur " de Khalil Gibran
On dit qu’avant d’entrer dans la mer,
une rivière tremble de peur.
Elle regarde en arrière le chemin
qu’elle a parcouru, depuis les sommets,
les montagnes, la longue route sinueuse
qui traverse des forêts et des villages,
et voit devant elle un océan si vaste
qu’y pénétrer ne parait rien d’autre
que devoir disparaître à jamais.
Mais il n’y a pas d’autre moyen.
La rivière ne peut pas revenir en arrière.
Personne ne peut revenir en arrière.
Revenir en arrière est impossible dans l’existence.
La rivière a besoin de prendre le risque
et d’entrer dans l’océan.
Ce n’est qu’en entrant dans l’océan
que la peur disparaîtra,
parce que c’est alors seulement
que la rivière saura qu’il ne s’agit pas
de disparaître dans l’océan,
mais de devenir océan.

Prenons bien soin de nous-mêmes, des autres, et de la société

Bien chaleureusement
Le Collectif Outils du soin
www.outilsdusoin.fr

PS Ceci est la 5ème newsletter envoyée depuis le début du confinement. Voici le lien avec les 4 premières : Covid 19 des infos et des liens pour le soin
Au 11 avril
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article684
Au 2 avril
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article679
Au 26 mars
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article676
Au 20 mars
http://www.outilsdusoin.fr/spip.php?article675


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 1er juin 2020

Publication

472 Articles
54 Albums photo
36 Brèves
Aucun site
33 Auteurs

Visites

19 aujourd’hui
375 hier
175011 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés