Poster un commentaire à la suite de l’article...

dimanche 5 avril 2015
par  Elisabeth Arrighi

Le droit à l’amour et à la haine - Cordel N°9

Une revendication légitime
Avoir droit à l’amour, aimer et être aimé est une revendication légitime, même si elle n’est pas toujours couronnée de succès. Par contre, le droit à la haine est un droit peu revendiqué ouvertement. Certains, voire beaucoup ne savent pas identifier, reconnaître la haine en (...)

En réponse à...

Logo de léaD
dimanche 31 mai 2015 à 21h47 - par  léaD

Concernant la mère et son enfant, les mots "suffisamment bonne" et "potable" me gênent car porteurs de jugement dans mes représentations.

Si le droit à l’amour me semblait être une évidence, c’est vrai que je n’avais jamais pensé à/réfléchi sur le droit à la haine.

Merci de parler de la "peur" des parents, démunis. Cela aussi, on n’en parle jamais à la fac. On nous répète sans cesse de repérer la maltraitance, les enfants en danger et de les protéger (ce qui je pense est en effet fondamental) mais on ne parle pas des parents, de leurs possibles angoisses/peurs. Merci d’apporter cet éclairage-là qui me permettra d’être plus à l’écoute de cette potentielle souffrance...et, on peut rêver, de la repérer pour tenter d’aider à la soulager avant qu’elle ne retentisse trop sur les enfants ?

L’illustration du "concept de mort d’âme" -que je ne connaissais pas- est très intéressante.

"Une case en moins" : cette expression est porteuse de représentations datant du collège, où elle était utilisée pour qualifier des personnes ayant des difficultés de compréhension. Est-ce utilisé volontairement ici ?
Ma remarque va peut-être être naïve car je ne connais pas la psychanalyse, et je trouve cet encadré intéressant mais j’ai du mal à voir son application pratique pour le soin. En effet, imaginer me retrouver face à un enfant dans cette situation me laisse dépourvue sur les possibilités de soins à proposer/partager avec lui.

Cronopes : que signifie ce terme ? cela qualifie-t-il des parents en adoration devant leurs enfants ?
Je trouve cette situation dure car emprunte de déterminisme et cela me rend triste de croire à cela. Mais peut-être que cela reflète la réalité et que je suis trop utopiste ?

Merci de me faire découvrir la psychanalyse !

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !

Cévennes, terre de refuge...


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 22 octobre 2020

Publication

486 Articles
54 Albums photo
36 Brèves
Aucun site
30 Auteurs

Visites

58 aujourd’hui
210 hier
191775 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés